Michel RolloLe sacerdoce des laisser pour compte, par Michel Rollo

On pourrait les dénommer les esclaves au cœur d’or. Ils sont plusieurs dizaines de milliers à prendre soins des personnes handicapées ou des personnes âgées. Parce qu’ils ne sont pas adossés à un Etablissement Hospitalier Public ou à un EHPAD, le Ségur et ses 180 euros d’augmentation leur passent sous le nez. Bafouée la célèbre règle de droit « à travail égal, salaire égal » l’équité de traitement, n’a d’égal que la grande disparité arrangeante du silence des plus faibles. En première ligne de l’épidémie, par leur proximité permanente auprès de nos populations les plus fragiles, leur sacerdoce pour l’être humain relève davantage de celui des petites sœurs des pauvres que de la reconnaissance de véritables professionnels à part entière. Est cela les métiers d’avenir dont nombre de campagnes publicitaires s’en sont fait le chantre ? Hélas pour nos jeunes, si on ne fait rien, ce seront très vite des métiers du passé.

Union départementale CFTC du Morbihan:

1, place des Anciens Combattants en Afrique du Nord

56000 VANNES

 

02 97 54 06 85

Aucun élément à afficher