Elections Publiques 2018 -1

Votez cftc 6 decembre 2018

 

 

 

 

 

 

Les enjeux des élections dans la fonction publique ?

Entretien avec Jean-Michel Tessier, secrétaire général adjoint en charge de la coordination de la campagne électorale.

 

En quoi les élections dans la fonction publique sont-elles importantes pour la CFTC ?

D’abord, ces élections concernent cinq millions d’électeurs, ce qui représente beaucoup de monde. Elles sont importantes parce que la CFTC doit retrouver la représentativité et que les résultats sont pris en compte notamment dans les régions pour la composition des Ceser (Comité économique, social et environnemental régional, NDLR).

Quel objectif se fixe la CFTC pour ces élections ?

Aujourd’hui, la CFTC occupe un siège au Conseil commun de la fonction publique. Cela nous permet de participer à toutes les négociations qui concernent les trois fonctions publiques : État, territoriale et hospitalière. En revanche, nous ne siégeons pas dans les comités ministériels de chaque fonction publique. Pour avoir un siège, nous devrons obtenir 5 % des voix. C’est notre objectif premier : retrouver la représentativité dans chacun des trois versants de la fonction publique. Tous les adhérents peuvent nous y aider : nous connaissons tous quelqu’un qui travaille dans la fonction publique, chacun peut faire voter sa famille, ses amis, ses collègues, ses voisins pour les listes CFTC.

Que défend principalement la CFTC pour les fonctionnaires ?

Le premier sujet est le statut des fonctionnaires. Nos fédérations de la fonction publique ne veulent pas qu’on y touche, alors que le gouvernement recrute de plus en plus d’agents contractuels et de moins en moins de fonctionnaires.

La CFTC dénonce l’entreprise de démolition de notre fonction publique. Le deuxième sujet est la rémunération : depuis plusieurs années, le point d’indice est gelé, et cela va hélas perdurer. C’est tout à fait anormal, cela pénalise le pouvoir d’achat des fonctionnaires. J’ajouterai un troisième sujet : les contractuels dans la fonction publique. À la Poste, par exemple, dont je suis issu, un facteur fonctionnaire et un facteur de droit privé, qui font exactement le même travail, à ancienneté égale, n’ont pas la même rémunération. Ce n’est pas normal.

Quels sont les projets du Gouvernement pour la fonction publique ?

Un rapport appelé « Cap 22 », sur la fonction publique en 2022[1], préconise 22 propositions, dont certaines « révolutionnerons » nos services publics à la française. On peut s’attendre à une amplification des fermetures des services publics sur nos territoires, notamment dans le monde rural. Ce n’est plus possible, il faut que nos services publics garantissent une égalité de traitement à l’ensemble des citoyens. C’est une conception que nous avons de la société.

 

propos recueillis par Laurent Barberon

×